les dinosaures se faisaient également sucer le sang ?!


Les chiens et les chats n’ont pas été les premiers animaux à servir de repas aux puces ou aux tiques, en effet les dinosaures leur servaient déjà de repas il y a des millions d’années.

puces et dinosaures.

On a retrouvé des fossiles de puces de presque 3cm qui semblent capables de percer la peau des dinosaures sans aucun problème. Elles vivaient pendant le Crétacé (une période géologique entre 150 et 66 millions d’années)

  fossile d'une puce pouvant se nourrir de dinosaures Le fossile reconstitution du fossile de la puce se nourrissant de dinosaures La reconstitution
(le trait noir en bas à droite représente 5mm)

Réussir à percer l’épaisse peau des dinosaures n’est pas facile, ces puces sont donc un peu différentes des puces actuelles. En plus d’être 10 fois plus grandes, elles ne savaient pas sauter aussi bien. Leurs « aiguilles » étaient dentelées, comme une scie. Les piqures de ces insectes devaient donc être très douloureuses. Le T-Rex, comme votre animal préféré, se grattait lui aussi probablement à cause de ces grosses puces.

Tiques et dinosaures.

On a retrouvé des tiques dans de l’ambre datant de 99 millions d’années, comme dans Jurassique parc! Juste à côté d’une plume de dinosaures (oui, les dinosaures avaient des plumes).

image d'une tique dans l'ambre avec des plumes de dinosaures

Le morceau d’ambre avec la tique

zoom d'une tique dans l'ambre avec des plumes de dinosauresUn zoom sur cette tique

Grâce à des méthodes d’analyse moderne, les chercheurs ont découvert que cette tique avait un morceau de plume dans la « bouche ». Ce qui indique qu’elle se nourrissait donc bel et bien de ce dinosaure.
Par contre, aucune chance de récupérer d’ADN du sang des dinosaures comme dans le film, les informations génétiques ne survivent pas plus de quelques milliers d’années…

[uix_features col=’2′]
[uix_features_col_left]
[uix_features_item col=’2′ icon=’bookmark-o’]
[uix_features_item_title]Sources puces [/uix_features_item_title]
[uix_features_item_desc] Article : http://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(12)00271-0
[/uix_features_item_desc]
[/uix_features_item]
[/uix_features_col_left]
[uix_features_col_right]
[uix_features_item col=’2′ icon=’bookmark-o’]
[uix_features_item_title]Sources tiques[/uix_features_item_title]
[uix_features_item_desc]


Article :  https://www.nature.com/articles/s41467-017-01550-z

[/uix_features_item_desc]
[/uix_features_item]
[/uix_features_col_right]
[/uix_features]

[uix_share_buttons color=’2′ size=’1′ fillet=’25px’ show=’facebook,twitter,pinterest,’]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.