La race d’un chien, c’est important ?

La vidéo

On pense souvent que la race d’un chien détermine son caractère, mais qu’en disent les expériences des scientifiques ?

le Script

introduction

Depuis que des riches anglais ont créé les expositions canines à la fin du XVIIIe siècle, les gens ont cherché à améliorer leur chien pour qu’ils remportent la première place dans leur groupe de race.

les groupes de race de chien

Ces groupes de races ont pour origine les différents rôles des chiens et de la façon dont ils ont été élevés. Par exemple, les labradors ou les épagneuls sont des chiens de chasse. Chez les chiens de garde on a, entre autres, les dobermans et les mastiffs et enfin les colleys ou les shetlands sont classés parmi les chiens de berger.

Et bien que la plupart des chiens aient désormais pour principale activité de sentir le derrière des gens, les groupes de race influencent encore beaucoup la façon dont nous pensons à eux.

C’est pour cette raison que les clubs canins décrivent les chiens de chasse comme étant attentifs. Les chiens de bergers intelligents et les chiens de garde courageux, mais déconseillés pour les familles ayant de jeunes enfants.

la recherche

Cependant, quelques décennies de recherche sur les chiens indiquent que même si des chiens d’un même groupe partagent certaines capacités, ils n’ont en fait pas grand-chose en commun. Dans une étude suédoise, les chercheurs ont confronté 13 000 chiens de 31 races différentes à différentes épreuves comportant entre autres des bruits, du stress ou des inconnus cherchant à les caresser. Ils ont constaté que les niveaux de jeu, de curiosité, de sociabilité et d’agression étaient très constants, peu importe le groupe de race.

Et plus étonnants, ils ont montré que les golden retrievers ressemblent davantage aux rottweilers qu’aux autres chiens de chasse. Ou que les boxers ont un comportement plus proche des labradors que des autres chiens de garde. En fait, la majorité des chiens ressemblent plus à des chiens qui ne sont pas dans leur groupe de races qu’aux autres chiens de leur groupe.

De plus, des dizaines d’études sur l’intelligence canine montrent que la capacité à résoudre des problèmes ou l’obéissance est très similaire pour l’ensemble des races… même si bien sûr quelques individus sont clairement plus malins que d’autres.

les groupes de races de chien sont artificiels ?

Alors, est-ce que les amateurs de chiens ont imaginé voir ces différences entre les groupes de races ?
Peut-être.
Des recherches en psychologie humaine indiquent que lorsque nous avons l’impression de voir les choses d’une certaine manière, notre cerveau oublie plus facilement tout ce qui est en contradiction avec cette impression, et nous ne retenons que les preuves qui nous confortent dans la première image que nous avons.

conclusion

Mais en réalité, même si un petit chien sera toujours physiquement moins dangereux qu’un gros, l’habit ne fait pas le moine.