4e – micro-organismes (cours)

Chap I) les micro-organismes

Les micro-organismes sont des êtres vivants qu’on ne peut voir qu’au microscope.

I) deux types de micro-organismes

a) les virus

Les virus ne se nourrissent pas et ne grandissent pas. Ils ne sont donc pas considérés comme des êtres vivants complets. Pourtant, ils possèdent du matériel génétique comme n’importe quel être vivant. Pour se reproduire, ils doivent insérer ce matériel génétique à l’intérieur du noyau d’une autre cellule. C’est elle qui sera forcée de reproduire le virus.

b) les bactéries

Les bactéries sont des êtres vivants unicellulaires. Elles sont capables de réaliser toutes les fonctions des êtres vivants (se nourrir, grandir, se reproduire et mourir) avec une seule cellule. On en trouve partout sur terre et elles représentent entre un tiers et la moitié de la masse des êtres vivants de la planète.

 

 

 

 

 

Les micro-organismes sont des milliards tout autour de nous, pourtant nous ne sommes pas malades en permanence. Premièrement parce que l’immense majorité de ces micro-organismes ne sont pas pathogènes (dangereux) pour l’être humain.

Deuxièmement parce qu’ils doivent contaminer notre organisme pour nous rendre malades. Et troisièmement parce notre organisme est capable naturellement ou artificiellement de lutter très efficacement contre les micro-organismes avant qu’ils nous rendent malades.

II) contamination

Lorsqu’un micro-organisme parvient à pénétrer à l’intérieur de notre organisme, on dit qu’il y a contamination. Il existe quatre principales voies d’entrées :

  • les voies aériennes
  • la voie digestive
  • les voies uro-génitales
  • les blessures.

III)infection

À l’intérieur du corps humain, certains micro-organismes trouvent un milieu de vie idéal (humide, chaud, riche en sucre) et vont donc se développer (parfois très rapidement). Lorsqu’un micro-organisme parvient à se développer à l’intérieur de notre organisme, on parle d’infection.

IV) éviter la contamination

Pour éviter une grande partie des risques de contamination, il suffit d’adopter des comportements et des gestes simples :

  • l’hygiène (se laver les mains, se doucher…)
  • Désinfecter les plaies
  • laver les fruits, les légumes
  • conserver au frais les aliments tels que la viande ou le poisson
  • utiliser des barrières (préservatif, masque…)

Il existe des endroits (salle d’opération par exemple) où on souhaite supprimer au maximum les risques de contamination. On adopte alors des comportements et des gestes plus complexes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.