4e les séismes (cours)

Chap II) les séismes

 

I) mesurer les séismes

a) l’échelle E.M.S.

L’échelle E.M.S mesure l’intensité du séisme, c’est à dire les dégats qu’il provoque. Cette intensité se note en chiffre romain de I à XII.

 

b) la mesure des séismes

Pour mesurer la puissance d’un séisme, on utilise un sismographe. Cet appareil mesure les mouvements de la Terre. Grâce à ces appareils, on sait qu’un séisme se propage à une vitesse d’environ 10km/seconde.

c) échelle de Richter

Grâce aux sismographes, on peut mesurer la puissance d’un séisme : sa magnitude.

Une magnitude reflète la puissance du séisme qu’on mesure avec un sismographe qui trace les mouvements du sol. Plus le mouvement du sol est fort (pour une même distance) plus la puissance du séisme était forte.

Il n’y a ni maximum, ni minimum à l’échelle de Richter. À chaque fois qu’on augmente la magnitude de 1, c’est que le mouvement du sol a été multiplié par 10.

II) d’où viennent les séismes

Pour qu’il y ait un séisme, il faut que des roches soient soumises à (au moins) deux contraintes (=forces) opposées. Ces roches vont se “tordre” et parfois, au bout d’un moment (plusieurs milliers d’années en moyenne) casser. C’est cette cassure qui provoque un tremblement de terre. Cette cassure va se propager dans le sol en formant des ondes sismiques. Les roches vont casser le long de failles, c’est à dire de zones un peu plus fragiles.

III) les éléments d’un séismes.

 

III) prévention

Il est impossible de lutter contre un séisme et on ne sait pas non plus prédire à  quel moment précis il aura lieu. Par contre, on sait très bien où les risques sont les plus forts.

Dans ces zones à risques, des mesures de préventions sont mises en place tel que la construction de bâtiments parasismiques, des exercices ou des entrainements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.