Chap II) adaptation du corps à l’effort

Chap II) adaptation du corps à l’effort

Définitions :

Respiration : La respiration est un phénomène qui consiste à utiliser du glucose et du dioxygène pour produire de l’énergie. Ce phénomène produit également du dioxyde de carbone et de la chaleur.

 

 

I) Réaction du corps à l’effort

Pendant une activité musculaire, on observe des modifications dans le corps : le rythme cardiaque, le rythme respiratoire et la température augmente.

a) les poumons

On parle plus souvent de ventilation en S.V.T., c’est à dire inspirer et expirer de l’air. Pour fournir suffisamment de dioxygène au sang (et donc aux muscles) les poumons doivent accélérer les échanges, et donc la ventilation doit s’accélérer.

b) les muscles

Les muscles ont besoin de dioxygène et de glucose pour fabriquer de l’énergie grâce à la respiration. Les muscles prélèvent ces deux éléments dans le sang, et c’est également dans le sang qu’ils rejettent les déchets dont le dioxyde de carbone.

Pendant un effort, les muscles produisent davantage d’énergie et donc s’échauffent. Ils ont donc besoin de davantage de dioxygène et de glucose et en prélèvent davantage dans le sang.

 

c) le cœur

Pendant un effort, l’augmentation du rythme cardiaque permet l’accélération de la circulation du sang et donc l’accélération de la livraison du dioxygène et du glucose aux muscles.

II) adaptation

Si un organisme est fréquemment en situation de réaliser des efforts physiques, il va réagir en s’y adaptant et en repoussant (un peu) ses limites

  • les muscles vont grossir et seront capable de faire davantage d’efforts
  • les muscles respiratoires vont aussi grossir et pouvoir améliorer les échanges des gaz respiratoires
  • le cœur va grossir et envoyer plus de sang à chaque battement

L’entraînement aussi à des limites qu’il est dangereux de chercher à dépasser (grâce à des produits dopant par exemple)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.